Accès direct :



 
 



La France a du talent


Les Vins du Siècle est un grand site fédérateur, bilingue et mondial. Dans toute la France, « triés sur le volet », les meilleurs producteurs (la très grande majorité ayant l’exclusivité de leur appellation) sont retenus pour la typicité des vins, leur rapport qualité-prix-plaisir, l'expression de leur terroir et leur passion de vignerons. 

Pas de vins à la mode, surcôtés ou de "jus de bois" dans Les Vins du Siècle. La typicité d’un vin, ce n’est rien d’autre que l’association d’un sol, d’un micro-climat, d’une plante et d’un homme.  On ne peut aimer un vin qu’en appréciant celui qui le fait. Derrière une étiquette, il y a un viticulteur (ou une viticultrice) et c’est fondamental de ne pas les dissocier. Bien sûr, les sols ont une influence considérable et, dans chaque territoire, dans chaque commune, le vigneron fait la différence avec son voisin.

Il ne s’agit donc pas seulement de faire du bon vin, ce que tout le monde peut faire, mais surtout d’élever de vrais vins racés, reconnaissables entre mille, qui sentent ce “fumé” bourguignon, déploient ce “velours” libournais, ces senteurs alsaciennes, cette “chair” en Médoc ou à Châteauneuf, cette “minéralité” à Pouilly ou à Meursault, cette fraîcheur en Champagne comme dans nos grands liquoreux. 


Les vins du siècle


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


HAUT-MEDOC
Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin. Remarquable Haut-Médoc 2010, de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution.

SCE DU CLOS BELLEFOND


SANTENAY
Issu d’une vieille famille vigneronne originaire de Santenay, Louis NIE acquit, en 1889, le Domaine du CLOS BELLEFOND, qui reste aujourd’hui encore un domaine familial. Situé au Sud de la Côte de Beaune, à Santenay, cité viticole, touristique et… thermale, le Domaine exploite exclusivement des appellations villages et Premiers Crus sur les finages de SANTENAY, CHASSAGNE-MONTRACHET, VOLNAY et POMMARD. Sur ces sols géologiquement variés de la Côte de Beaune, Pinot Noir et Chardonnay, utilisés en mono-cépage, permettent au vinificateur d’exprimer parfaitement la typicité des vins. Fidèles aux traditions bourguignonnes et sans se soucier des phénomènes de mode, après une récolte manuelle au tri rigoureux, les vinifications ont lieu en cuves de chêne, ouvertes et sous claies, pendant une dizaine de jours. Les vins sont ensuite élevés en fûts, durant une période de 18 à 20 mois selon la puissance du millésime ; mis en bouteilles puis conservés en nos caves jusqu’à leur expédition. Superbe Santenay Clos Bellefond 2009, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, très charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2008, issu de sols pauvres d’une ancienne carrière, puissant et coloré, très typé, très équilibré, aux tanins fermes mais soyeux, de bouche dominée par les fruits rouges et l’humus, de bonne garde. Le Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2009, très aromatique, bien équilibré, au nez subtil, est un vin d’une jolie concentration en bouche. Vous aimerez aussi le Santenay Premier Cru Passetemps 2009, où s’entremêlent les saveurs d’épices et de fruits surmûris, ferme en bouche, d’un grand classicisme, commence à peine à s’ouvrir. Le Santenay Premier Cru La Comme 2009, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, est un grand vin ferme, solide, de belle structure, de garde. Remarquable Pommard Premier Cru La Platière 2009, issu de sols caillouteux, très harmonieux, très parfumé (fruits rouges frais, humus…), avec ces nuances de mûre et d’épices caractéristiques de son terroir, de garde comme le 2008, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), est de couleur pourpre intense, aux tanins riches, un vin associant puissance et finesse, de garde, bien sûr. Des cuvées plus anciennes, de 2005 à 2001, sont encore disponibles, les 2000 et 2001, étant actuellement à leur apogée.

DOMAINE BRISSON


MORGON
La famille Brisson, originaire du Pays-de-la-Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquis en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIème siècle doté d’une superbe cave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en bourgogne, il a rejoint son père sur l’exploitation en 1974 et, depuis la mort de Michel en 1980, poursuit et développe l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis en 2009. Interview : le 2013 (épuisé) est une très petite récolte due à la météorologie, me confie Gérard Brisson. Les tanins sont souples, plaisants. En 2014, les vendanges à bonne maturité, des cuvaisons longues, ont joué sur la qualité des Vins qui sont bien fruités, de couleur rouge sombre, avec des tanins fondus, ronds. Depuis 2009, le cahier des charges Terra Vitis a permis de progresser encore dans la qualité des Vins. Pas de thermovinification, des vinifications traditionnelles, d'où des Vins de belle couleur avec une bonne aptitude à vieillir. Nous avons d’ailleurs ouvert récemment une bouteille de 1984, qui était remarquable. Millésimes à la vente en 2016 : La Louve 2014, 2015 - Vieilles Vignes 2001, 2003, 2004, 2009, 2010, 2011. L'actualité au Domaine : Avec deux de ses fils, Gérard Brisson souhaite acheter à ses frères leurs parts du domaine. Il développe les activités d'œnotourisme pour les individuels et les groupes : visites du domaine en 2 CV et en Bentley, ateliers dégustation, apéritif vigneron (un label de Bienvenue à la ferme), cours de cuisine avec Germaine Brisson, snaking du terroir... Notes de dégustations de Patrick Dussert : Superbe Morgon Les Charmes La Louve 2014, d’un beau grenat foncé, au nez de cassis et de framboise avec des notes de violette et d’épices, est un vin chaleureux, de bouche intense et dominée par la mûre, de garde comme en atteste ce 2012, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), est riche au nez comme en bouche, aux tanins soyeux. Le 2011, de belle robe soutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humus, charnu, est riche et généreux, bien épicé, de bonne garde. Très beau 2010, aux tanins très équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraise des bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche, avec ces nuances de poivre et de prune, de garde. Le Morgon Les Charmes Vieilles Vignes 2011, avec des arômes de groseille et de cassis, puissant, avec des nuances en bouche où l’on retrouve la framboise, la violette et la pivoine, est à déboucher sur des brochettes de magret de canard. Le 2010 poursuit son évolution, charnu, au nez de fruits surmûris (framboise, prune) et de kirsch, dense et complexe, charnu comme il se doit. Formidable 2009, très typé, de couleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, un très beau vin à prévoir avec une poule au riz ou un foie de veau au chou. Joli Beaujolais Villages 2014, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez de cassis et d’épices, qui allie puissance et souplesse, un vin gourmand. L'œnotourisme est omniprésent ici : ateliers de dégustation animés par Gérard Brisson, œnologue, avec initiation et perfectionnement par groupe de 5 à 10 personnes; apéritif vigneron en individuel et groupe; repas du terroir préparé par le producteur. Day tour en Bourgogne ou Beaujolais en voiture de collection...

DOMAINE DE L'AMAUVE


COTES-DU-RHONE-VILLAGE SEGURET
Une exploitation familiale de 10 ha. La famille est présente sur Séguret depuis la révolution Française et cultive la vigne depuis cette époque. Christian Vœux, œnologue de formation, est un homme de terrain qui a été maître de chai du Château Mont-Redon durant 25 ans. Il a repris ce vignoble en 2006 et a créé le Domaine de l’Amauve à la retraite de ses parents. Aujourd’hui, une cuvée de vin blanc et 4 cuvées de vin rouge sont élaborées au Domaine. Tout ici se fait en harmonie avec la nature et ce qu’elle offre dans le respect de l’environnement. La culture de la vigne y est traditionnelle avec travail du sol et limitation des traitements phytosanitaires selon les règles de l’agriculture raisonnée. La limitation du rendement est naturelle dans les vieilles vignes, toutefois, afin d’assurer une meilleure régularité, le vignoble est enherbé un rang sur deux. Dans les jeunes vignes, l’enherbement n’a pas un effet suffisant, aussi, la vendange en vert est pratiquée comme moyen de sélection des grappes et de contrôle du rendement. Il élève le meilleur CDR-Village Séguret rouge Réserve 2015, à dominante de Grenache (80%), complétée par de la Syrah, 12 mois pour partie en fûts de chêne et en cuves, gras, au nez dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de kirsch et d’épices au palais, aux tanins puissants mais très fins, un vin complet. Beau 2011, puissant et soyeux, aux nuances de griotte macérée et de fraise des bois au palais. Le CDR-Village cuvée Laurance 2016, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, développe des tanins fermes et soyeux à la fois, un vin auquel il faut laisser du temps pour s’exprimer, typé comme ce CDR-Village Séguret La Merrelies rouge 2015,de teinte grenat, à dominante de fruits rouges et aux tanins soyeux, d’une belle structure en bouche. Le CDR le vin d’Adrien rouge 2016, avec des tanins bien enrobés, est un vin généreux, d’une belle finale aromatique, à prévoir sur un plat épicé. Vous serez également séduits par son CDR-Village Séguret La Daurèle blanc 2016, à dominante de fruits secs (abricot) et de citronnelle, un vin d’une belle persistance en finale, et cet IGP vin de Pays de Vaucluse rouge 2016, 80% Grenache noir et 20% Syrah, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie.

CHATEAU TOULOUZE


GRAVES DE VAYRES
Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIème siècle à l’emplacement d’un « oppidum » gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans. Découvrez ce Graves de Vayres Grande cuvée 2009 (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteille 18 mois après les vendanges, filtration douce), avec ces notes caractéristiques et très persistantes de groseille, de fumé et d’épices, aux tanins denses et mûrs à la fois, un vin de bouche ample, d’excellente garde. Beau 2008, charpenté, bien charnu, avec des senteurs de prune et de groseille, gras, aux tanins savoureux, qui dégage en bouche des connotations de cerise noire et d’humus, de garde.




DUSSERT DANS... 


Facebook
20 minutes
Agoravox

LES VIGNERONS QUI COMPTENT


Top Vignerons

LES INCONTOURNABLES


Millesimes
Guide des Vins
Guide du Terroir
Guide de la Diététique
Vinovox
Le Blog de PDG 

TOUT CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LE VIN


L’accord vins et des mets
Vintage Code©
Le point sur les millésimes 
La vigne et les sols
Les principaux cépages
L'Anthologie du vin

L'ENCYCLOPEDIE DU VIN


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L
 M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W
 X - Y - Z  


Guide des vins
Guide des vins
Millesimes
Millesimes
Journal du Vin
Vinovox
Vins du siecle
Diététique


     Entrez le nom d'un château, d'une appellation, d'un vin ou d'un pays :
Loading

 Les Vins du Siècle © Patrick Dussert-Gerber et Société Malta. Reproduction interdite - Mentions légales - info@vinsdusiecle.com
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.

LES VINS SELECTIONNES
PAR REGION


Cliquez sur la région de votre choix




Suivez Dussert

Webmastering